22 ans d’écart – le travail?

30 octobre 2018

22 ans, majorité révolue

Nous avons toujours travaillé. Tu as travaillé tout de suite après l’école. J’ai eu plus de difficulté et il a fallu plus de 3 ans de petits boulots pour enfin trouver l’entreprise qui prendrait le risque de faire entrer une fille dans son usine chimique.

Depuis 1996, le travail a bien changé. Aujourd’hui, le maître mot est de créer son travail puisque le salariat est voué à l’extinction. Auto puis micro-entrepreneur  est le nouveau statut qui permet à cette boite de la Sillicon Valley américaine de payer, à la quasi-minute près, ce jeune cycliste français qui prend des risques insensés pour livrer un hamburger odorant de l’autre coté de la ville, à 23h. Dans ces emplois qui se développent dans tous les milieux, il est un gagnant (voir « développeur ») certain, qui n’a pas les jambes arquées: le gars de la-bas qui a la main sur les petites mains dans le monde entier. Tu comprends alors pourquoi notre jeunesse, celle du monde entier, n’a qu’un rêve : celui de créer sa start-up pour devenir le gars de là-bas ?

Start-up ? nom donné à une entreprise créée par de jeunes beaux sortis des bonnes écoles qui rêvent de faire fortune rapidement et d’être à la une d’un article économique. Pour la majorité, il n’y a aucune viabilité financière, ni de longévité à leur entreprise dite innovante.

Nos enfants savent déjà que le modèle de notre retraite ne sera pas pour eux, mais ils veulent avancer. Un autre avenir est à construire par et pour eux.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

A La Bonne Herbe |
ILLUPO |
asldgp91 debug |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diogenedesynope
| Unautredemainaujourdhui
| Liberté par le savoir