22 ans d’écart – la fée électricité

30 octobre 2018

22 ans, majorité révolue

S’installant dans un nouveau logement, nous avions à nous préoccuper des abonnements aux utilités : eau, gaz, électricité, téléphone. Il fallait parfois quelques jours pour que ces sources de confort deviennent opérationnelles. Quelques jours de « camping » à la maison nous limitaient, sans nous empêcher de vivre.

Aujourd’hui, la voiture en vue a une batterie en lieu des 4 pistons, le scooter et même la trottinette se rechargent à la prise. Le cahier de travail est devenu ordinateur, la notice de l’appareil ménager est une page web, la carte géographique s’appelle googlemapp ou madame GPS, le billet d’avion/cinéma/spectacle/train est métamorphosé en assemblages de points noirs et blancs sur un écran de quelques centimètres…

Plus une usine, plus un bureau, plus un magasin ne vivent sans mouvements d’électrons. Plus une décision ne se prend sans avoir consulté et utilisé des outils électroniques. Pas un pays n’est épargné. Ceux qui sont moins pourvus n’aspirent qu’à l’accès à ces techniques.

Ce qui caractérise toutes ces nouveautés, c’est le besoin d’être alimenté par une source électrique. Si ton agenda papier t’offrait la possibilité d’être consulté in eternam en tournant les pages, l’agenda d‘aujourd’hui caché par quelques clics sur ton téléphone demande que ce dernier soit quasi quotidiennement rechargé. Sans charge, plus question de retrouver le courrier important dans ses mails.

La disponibilité d’une source d’électricité alimentée est devenue une dépendance vitale.

Imagine une semaine sans électricité pour le quotidien ? Sans cette agitation d’électrons en permanence disponibles et consommés, de quoi nos futurs seront-ils encore capables ? ne faudrait-il pas inventer des périodes de sevrages électriques nous préparant à la survie et à l’autonomie en cas de défaillance électrique ?  Réapprendre à mémoriser une adresse, un agenda, la lecture d’une carte, se repérer dans le réel …réapprendre à écrire juste dès les premières lettres sans ratures et corrections, à se rappeler de la soustraction en calcul mental en caisse du magasin, à lire l’heure de sa montre…

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

A La Bonne Herbe |
ILLUPO |
asldgp91 debug |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diogenedesynope
| Unautredemainaujourdhui
| Liberté par le savoir